Les Smart Work Centers de Séoul, Korea

Le projet sud-coréen de Smart Work Center, très ambitieux, a pour but de décongestionner le trafic à l’intérieur de la capitale, d’augmenter la productivité de ses utilisateurs et de rendre la Corée du Sud plus écologique. Lancé cette année, ce projet a comme objectif de faire travailler 30% des fonctionnaires – soit 8 millions de personnes – dans des bureau intelligents en dehors de Séoul, ville où se concentrera le quart de la population sud-coréenne en 2015.

Deux des cinquante bureaux intelligents prévus pour les fonctionnaires ouvriront cette année, 10 autres en 2012 et le reste en 2015. Dans le même temps, un plan vise à mettre en place 500 bureaux intelligents pour le secteur privé dans la même période. L’idée maîtresse est de changer la mentalité des employés, qui travaillent longtemps mais de manière peu productive si l’on prend en compte les transports, de faire baisser le traffic routier dans Séoul notamment (considérée comme l’une des pires villes en la matière), de diminuer les émissions de CO2 , qui ont augmenté en Corée du Sud plus rapidement que dans n’importe quel autre pays de l’OCDE. La lourde pénétration des smartphones dans la téléphonie grand public, qui représentent maintenant 20% du marché des téléphones portables, est interprétée comme un signe positif pour la réussite du projet, en ce que les fonctionnaires sont désormais accoutumés à l’idée d’une mobilité professionnelle étendue.

 

Plus d'information ici :

http://www.songdo.com/songdo-international-business-district/the-city/master-plan.aspx

http://www.songdo.com/

http://www.greenit.fr/article/acteurs/amsterdam-sera-neutre-carbone-des-2015-grace-a-cisco

 

Smart Work Center in Seoul, Korea

South Korea’s ambitious Smart Work Centres project aims to decongest the capital, raise productivity and make Korea greener. Launched this year, the smart work project aims to see 30 per cent of the public sector workforce - eight million employees - work in wireless broadband-enabled SWCs located in areas outside of Seoul, a densely populated metropolitan area where one quarter of the country’s population lives, by 2015.

Two of the 50 SWCs planned for public-sector workers will be opened this year, 10 others by 2012 and the rest by 2015. Running in tandem is a plan to encourage five hundred private sector SWCs to be set up within the same period. The idea is to change the mentality of a workforce that works long but unproductive hours, clear clogged roads (Seoul is consistently listed in rankings of cities with the world’s worst traffic), and curb carbon emissions, which have risen faster than any OECD country. The prevalence of smart phones in Korea (penetration is now at 20 per cent) is seen as a positive sign that the project will work, as civil servants get used to the idea of increasing work mobility.