Présentation de la recherche-action au MEDDTL (02 février 2011)

Présentation à mi-parcours de la recherche-action menée sur le territoire de Fontainebleau, dans le cadre du séminaire de restitution des travaux de recherches territoriales du programme "repenser les villes dans une société post carbone".

La présentation résume les étapes de diagnostic, stratégie et d'amorçage de projets post carbone sur le territoire de Fontainebleau, illustrant ainsi la problématique des petites villes satellites des grandes villes. 

 

 

 

Métaphore du jeu de l'oie.

jeudeloie

Une des conclusions de notre recherche porte sur la difficulté de faire le lien entre les données "expertes" d'un programme post carbone et les actions du quotidien, achats individuels, décisions d'entreprises ou actions politiques.

Plutôt que de mettre l'accent sur un programme d'actions à long terme (=le travail de l'expert), nous soulignons l'importance de mobiliser les parties prenantes, d'engager une dynamique d'action (=l'action des joueurs du jeu de l'oie). 

Au jeu de l'oie, le joueur "lambda" ne connaît pas par coeur la signification de l'ensemble des 63 cases du plateau de jeu. De même, le citoyen "lambda" ou l'élu ou l'entrepreneur ne connaît pas le détail de l'ensemble des actions du programme de transition.

En revanche, les règles du jeu de l'oie sont suffisamment simples pour que chacun puisse jouer et comprendre le sens de chacune des cases, et sont suffisamment attirantes pour motiver les joueurs à soutenir leur effort tout au long de la partie. De même, les parties prenantes de la transition sont impliquées dans des actions concrètes, qui prennent de l'ampleur et maintiennent leur motivation au gré des avancées des actions entreprises.

C'est là l'objectif d'une transition post carbone: présenter un message simple, à l'échelle de chacun des projets entrepris, et un message motivant, qui suscite l'intérêt, l'énergie et l'implication de tous.

Enfin, l'analogie nous rappelle qu'au jeu de l'oie on peut certes avancer directement à la case victorieuse, mais on peut aussi cheminer par avancées / reculs. Les actions "petit pas" que nous préconisons dans le BETA Programme® sont aussi destinées à autoriser l'erreur et le recul, en minimisant les conséquences long terme des erreurs. Ce principe de réversabilité touche les actions de petite ampleur, mais ne s'applique pas à l'énergie de conduite du changement: il ne faut pas cesser de jouer, pas cesser de s'impliquer, pas cesser de mesurer les émissions, les résultats obtenus par les actions entreprises etc. Mais il est possible et raisonnable d'ajuster le tir, de corriger telle mesure ou telle autre, pour optimiser l'impact de la réduction des émissions.